Les 5 étapes du fabuleux cycle de vie d'un emballage

Partager sur

De l'idée première au recyclage

Le cycle de vie d'un emballage commence par une idée qui doit mûrir, se développer puis prendre forme. La mission première d'un emballage est de préserver le produit qu'il contient. Cette mission implique un grand savoir-faire. Surtout si l'emballage doit être pérenne ou recyclable.

Christophe Charlier, responsable du département Corporate Packaging de Nestlé, accompagne les marques dans le développement d'emballages en tenant compte de leur cycle de vie. Voici les 5 étapes de sa réflexion.

1. Sélection des matières premières 

Environnement et protection du produit sont les deux critères de sélection. Nestlé dispose d'un outil pour l'analyse de l'impact environnemental de chaque type d'emballage et sélectionne les matériaux les plus écoresponsables. Le matériau doit aussi protéger le produit de la lumière et de l'humidité. Les tubes en aluminium ont ainsi été inventés par THOMY pour garantir la qualité du produit jusqu'à sa date limite de consommation.

2. Construction de l’emballage

Pour protéger le produit et préserver ses qualités, l'emballage doit être hermétique. Facile à ouvrir et refermer, il doit néanmoins être conçu afin que toute ouverture inopinée avant utilisation soit visible. 

3. Optimisation

Qualité des matières premières, concept de fabrication abouti et processus de production du produit optimisé, emballage compris : voilà les trois critères clés pour une production efficace, générant un minimum de déchets. 

4. Transport des produits emballés

L'objectif est d'utiliser 100% de l'espace disponible durant le transport. Comme tout transport se fait par palette, les dimensions des emballages sont adaptées d'emblée à la palettisation.

5. Destruction & recyclage 

Une fois l'aliment consommé, l'emballage n'aura plus de raison d’être. Certaines matières premières sont recyclables, d'autres seront incinérées. L'énergie dégagée par leur incinération sera de toute façon réutilisée pour chauffer des bâtiments ou produire de l'électricité.

Un objectif ambitieux : l'amélioration de la performance environnementale des emballages

Par des analyses systématiques et des mesures d'optimisation continues, Nestlé souhaite très concrètement diminuer son utilisation d'emballages de 140 000 tonnes d'ici 2020. Rien qu'en 2016, plus de 22 000 tonnes de matériaux ont ainsi déjà été économisées. En outre,

Nestlé utilise aujourd'hui 34.9 % de matières premières recyclées pour fabriquer ses emballages.

Vous aussi pouvez améliorer votre empreinte écologique avec des petits gestes quotidiens qui contribueront à une meilleure performance environnementale globale. Lisez ici comment moins jeter, mieux recycler et récupérer malin. Et découvrez ici comment fonctionne le recyclage des bouteilles à boissons en PET. 

Partager sur
Dossiers thématiques