Empreinte écologique – comment la calculer

Partager sur

Connaître notre empreinte écologique nous aide à réaliser si notre mode de vie est écoresponsable.

Les ressources de notre planète ne sont pas inépuisables. Nous devons les utiliser avec parcimonie. Le suivi de notre empreinte écologique nous aide à adopter un mode de vie plus durable, en prenant conscience des points critiques de notre consommation et en les améliorant.

Qu'est-ce que l'empreinte écologique ?

L'empreinte écologique nous permet d'évaluer l'impact de notre mode de vie sur l'environnement. C'est la mesure en hectares de la superficie biologiquement productive nécessaire pour "restituer" les ressources naturelles que nous avons utilisées. On tient compte de la production alimentaire et vestimentaire mais aussi énergétique et jusqu'à l'assimilation des déchets. On la compare à la biocapacité de la zone, qui est sa capacité à produire des ressources renouvelables. L'empreinte écologique est d'une certaine manière la demande et la capacité biologique est l'offre.

L'empreinte écologique peut être calculée pour un individu ou une communauté et s'exprime en hectares globaux par personne (hag). William Rees et Mathis Wackernagel sont les pères du concept né en 1994.

Faits et chiffres sur l'empreinte écologique

Il faudrait globalement 1.7 planète Terre pour satisfaire la consommation humaine de manière durable.

Si tous les humains vivaient comme les Suisses, il faudrait même 3 planètes Terre pour subvenir à nos besoins. Et ce déficit écologique helvétique est loin du record absolu. La Belgique aurait besoin de 3.4 planètes, l'Australie de 5.2 et les Etats-Unis de 5. L'Australie et les USA sont les champions du monde du déficit écologique. L'Europe dans son ensemble utilise deux fois plus de ressources qu'elle n'en a naturellement. L'Amérique du Sud, le Canada et l'Afrique ont les plus grandes capacités biologiques du globe. 

Le calcul de l'empreinte écologique

Vous trouvez sur Internet divers compteurs "Footprint". Celui du WWF Suisse est en français, allemand et italien. Le questionnaire permet d'analyser votre mode de vie et de le comparer à des valeurs médianes. Le compteur vous montrera ensuite si vous vivez écoresponsable et comment vous pourriez adopter un mode de vie plus durable. Voici deux autres compteurs en ligne : MyClimate, e-graine.

Plus notre mode de vie est durable, moins il nous faut d'hectares globaux pour le satisfaire.

 

Sources :

Statista (2016), overshootday (2017), Office Fédéral de la Statistique  

MOTS-CLÉS
Partager sur
Dossiers thématiques