Encore mangeable ? En savoir plus sur les dates de péremption

Des questions?
Discussion en ligne indisponible? Envoyez-nous un message
Partager sur

Encore mangeable ?

Il n’est pas toujours évident de comprendre les dates indiquées sur les emballages. Est-ce que je dois jeter ce paquet de riz dont la date de durée minimale de conservation est dépassée ? Est-il vraiment impropre à la consommation ? 

Les indications « à consommer de préférence avant… » et « à consommer avant le… » ne doivent pas être confondues. « À consommer de préférence avant… » indique la date de durée minimale de conservation (DDM) et « à consommer jusqu’au… » la date limite de consommation (DLC). Avec une meilleure compréhension de ces dates sur nos emballages, le gaspillage alimentaire peut être limité. Grâce à nos explications, il vous sera plus facile à l’avenir de décider si un produit doit être jeté ou s’il peut encore être consommé.  

« À consommer de préférence avant … » 

Les produits affichant une DDM sont des aliments de garde, généralement consommables encore bien au-delà de la date inscrite si le mode de conservation est bien respecté. D’ailleurs, selon la loi, une fois la DDM dépassée, les produits peuvent encore être vendus. Ainsi, conserves, pâtes, riz ou eau minérale, par exemple, peuvent généralement être consommés plusieurs mois ou même années après la DDM.

Une fois cette date dépassée, le producteur ne garantit toutefois plus certaines qualités organoleptiques tel que le goût, l’apparence ou la texture du produit. Plus le dépassement est grand, plus l’aliment peut en effet perdre ses spécificités initiales. Il est donc vivement recommandé de faire appel à vos propres sens, surtout pour de la nourriture stockée depuis longtemps : sentez, regardez, touchez le produit et si quelque chose vous semble inhabituel, jetez-le ! Autrement, régalez-vous ! 

« À consommer jusqu’au … » 

La situation est différente pour la date limite de consommation (DLC) qui est une indication liée avant tout à la sécurité alimentaire. La DLC se trouve sur les aliments périssables comme la viande, les produits laitiers ou encore les œufs. Dans la loi, il est clairement indiqué qu’une fois la DLC dépassée, ces aliments ne peuvent plus être vendu et il est déconseillé de les consommer, car ils présentent un risque pour la santé. En effet, après l’expiration, ces produits peuvent contenir des germes dangereux que l’on ne peut ni voir, ni sentir.  

Maintenant que vous connaissez la différence entre la DDM et la DLC, vous pourrez encore profiter de nombreux produits même si leur date de péremption est dépassée. C’est donc en faisant preuve de bon sens que le gaspillage alimentaire peut être évité. Sans compter qu’en jetant moins, vous économiserez de l’argent !

Partager sur
Dossiers thématiques